Wednesday, July 25, 2012

De John Atta Mills à John Dramani Mahama - 6 heures de grands enseignements pour nous

La nouvelle est tombée hier après-midi.  Le Président de la République du Ghana, Son Excellence Prof. John Evans Atta Mills n'est plus.  Voici le résumé en bref:
  1. Vers midi, il a eu un malaise. Il est évacué à l'Hôpital Militaire (37 Military Hospital) à Accra.
  2. Il tire sa révérence à 14:15.
  3. Un peu avant 16H00, le Chief of Staff (càd le SG de la Présidence) publie un communiqué.
  4. Le communiqué est à l'attention de la Presse
  5. La communication annonce la mort du Président et le lieu de la mort.  Elle informe que le Vice-Président s'adressera à la nation en temps opportun.
  6. A 16H00, la Présidente de l'Assemblée Nationale convoque les Députés pour une séssion extra-ordinaire pour 18 heures.
  7. On annonce la prestation de serment du nouveau Président pour 20H00. A 19H45, le quorum est atteint, la Présidente "lit la loi" et en suite part chercher le Vice-Président. La prestation de serment est effectué devant la nation.
  8. Un peu avant 20H15, soit 6 heures après la mort de John Atta Mills, le nouveau Président, Son Excellence John Dramani Mahama parle à la nation.
Voci donc les questions qui ne m'ont pas laissez dormir toute la nuit.  Je les pose ici, pour nous, en Côte d'Ivoire.. mais à l'Afrique toute entière.
  1.   S'il arrivait quelque chose au Président, ira t-on à HMA? Autrement dit, quelle est la situation de nos hôpitaux?
  2. S'il arrive que le Président tire sa révérence, combien de temps faut-il pour en informer la nation? Ou bien prendra t-on un homme mort pour aller à Paris.. pour en suite constater sa mort là bas?
  3. C'est quoi le rôle du SG de la Présidence? Ce sera lui qui viendra nous annoncer cette nouvelle?
  4. Le communiqué ira t-elle tout droit à la presse ivorienne, ou ce sera à elle de fouiller, répandre les rumeurs.. en attendant le JT de 20H00?
  5. Pouvons nous accepter qu'un Grand Chef meurt, sans que son parti, son ethnie, sa réligion, sa région (ou son je-ne-sais-quoi-encore) ne se leve pour semer des troubles au pays?  Que les jeunes n'envahissent pas les villes pour piller, brûler, et vandaliser?
  6. Combien de temps faut-il au Président de l'Assemblée Nationale pour convoquer nos Députés et atteindre le quorum, en cas d'urgence?
  7. Combien de temps prendra t-il entre la mort d'un Président et l'adresse à la nation du nouveau? 6 heures?  6 jours? 6 semaines?
  8. Dites, dans cette affaire, a t-on entendu parler de l'armée?  Je n'ai toujours pas eu leur échoes.  Elle est vraiment la grande muette au Ghana..
La mort de John Atta Mills fait mal, certes, mais l'hauteur d'esprit, la sagesse, la paix et la civilité avec lesquels les ghanéens la gère rend la disparition supportable. On en tire même un genre de fierté..

Voila ce qu'on appele un peuple digne, une nation, un pays emergent!
 

6 comments:

Anonymous said...

éeeh Huuum!

O.C.Omar said...

Je suis ravi de voir que dans la reaction que j'ai eu en suivant les événements au Ghana, nous avons eus des points communs: le president soigne dans un hôpital du pays, l'annonce faite aussitôt, le processus constitutionnel qui s'est déroulé sans anicroche. Bref encore une leçon de democratie. Ce sont ces images de l'Afrique qui doivent se multiplier.

Anonymous said...

Pertinent...! et vrai! merci!

Brenda Zulu said...

Salut Nnenna,

Zambie passé par là lorsque nous avons perdu, Levy Mwanawasa, qui était un président sortant. Il n'y avait pas été, mais d'une élection où, Rupiah Banda, a émergé en tant que nouveau président.

comme pour la mort du président du Ghana ... c'est ce que la Zambie est dit Son Excellence M. Michael Sata Chilufya, Président de la République de Zambie, a envoyé un message de condoléances au peuple ghanéens pour la mort du président John Atta Evans Mills.

Dans une lettre à Son Excellence, M. John Dramani Mahama, le nouveau président de la République du Ghana, Président Sata a exprimé le choc de la mort de président Mills.

"C'est avec tristesse que j'ai appris le décès de Son Excellence, le Président John Evans Atta Mills, dont la disparition prématurée est une grande perte non seulement pour le peuple du Ghana, mais pour le continent africain dans son ensemble," a déclaré le président Sata.

"Au nom du Gouvernement et du peuple de la République de Zambie et en mon nom propre, je tiens à exprimer nos plus sincères condoléances à vous, la famille endeuillée, le gouvernement et le peuple de la République du Ghana."

Le Chef de l'Etat a déclaré que le président ghanéen fin serait profondément manqué.

"Le président Mills sera le souvenir d'un défenseur de la démocratie et la bonne gouvernance au Ghana, Afrique de l'Ouest et le continent africain dans son ensemble; un chef de file qui a défendu la maturité politique et la croissance économique dans son pays qui a vu les possibilités d'investissement a augmenté au Ghana. Notre frère sera durement ressentie par tous ceux qui le connaissaient pour les idéaux qu'il fermement défendu, après avoir consacré sa vie au service désintéressé du peuple ghanéen jusqu'à l'heure de sa mort, "a déclaré le Président.

"Au cours de la période de votre deuil national, nous compatir avec vous et vous joindre à l'esprit, une réflexion priante, et de supplier le Tout-Puissant d'accorder à la famille endeuillée et la nation tout entière ghanéenne son abondante miséricorde, le réconfort et le courage de supporter le fardeau de cette grande pertes. Puisse l'âme du Président Mills de repos dans la paix éternelle. "

Don't mind my bad french.

Nnenna Nwakanma said...

Great B!! I love this. Nous devons continuer à rappeler à nos Présidents et nos Leaders. We need democracy in Africa!!

Olévié le Bloggeur said...

Yes, we need true and real democracy in Africa. Congrats to ghanians and Long Live to Ghana. Cheers.
-Olevie-